Conseils de poker

De quoi as-tu si peur?

J’ai joué au toulouse poker exactement une fois depuis le 15 avril, et j’ai écrit ce jour-là exhaustivement le mois dernier, alors, ce mois-ci, je discuterai d’une main qui m’a été apportée par un de mes étudiants. Notre sujet cette fois-ci traitera objectivement de la crainte lancinante que, même si une pièce semble correcte, elle peut être exploitable.

 

La main en question provient d’un jeu en ligne à quatre mains sans limite avec des stores $ 2 / $ 4. Le héros et le bandit ont 400 piles.

Le Héros s’ouvre avec une augmentation à 14 $ en tenant K: coeur: J: club: dans le CO. Les plis BTN, les appels SB, et le BB se plie. Mon élève décrit le CO comme lâche et passif, de sorte que sa portée pour appeler ici est probablement beaucoup plus large que nous ne nous attendions à voir d’un meilleur joueur.

Le flop vient J: spade: 2: spade: K: club :, donnant Hero top deux paires. Contrôles SB, Hero fait un bonus de 22 $ dans un pot de 32 $ et des appels SB.

Le tour apporte la pelle Q :, complétant certains tirages au sort et droites possibles, et mettant Hero derrière KQ. SB checks, et Hero vérifie derrière. Contre un joueur lâche et passif, je pense que vous pouvez faire une valise pour parier ici, mais un chèque a également ses avantages.

La rivière est le 8: club :, et maintenant SB met 60 $ dans un pot de 76 $. Mon étudiant a plié, mais il a partagé la main avec moi parce qu’il était préoccupé de plier une main si forte après avoir montré si peu de force.

Conseils de poker

Savoir abandonner le coup

Si vous touchez une main, disons un flop comme KQ4, c’est bien. Avec mon style de jeu, j’ai l’habitude d’être check-raise. Mais ça me va aussi. Je n’ai pas risqué beaucoup avec mes mises, donc je peux rendre abandonner la main et atteindre une meilleure opportunité.

Il y un a d’autres avantages à jouer comme ça. Personne ne me met jamais sur une grosse main préflop. Donc, quand je touche les AA ou les KK, ma main est bien cachée. Mes adversaires sont enclin à payer avec des mains marginales (comme le KQ précédemment mentionné) et vont peut-être se mettre eux même dans un piège. Si quelqu’un touche une top paire quand j’ai une overpaire en main, il y a de bonnes chances que je prenne une bonne part de son stack.

L’autre avantage de mon style de jeu se dévoile quand j’ai une poubelle en main et que je touche un monstre au flop. Quand je relance avec 5-7 et que je touche une suite, un adversaire qui détient les valets va avoir de gros problèmes.

Conseils de poker

Pokernews et la législation du poker online

Quand il faut lire entre les lignes d’un articles

Petit rappel: Pokernews est sans aucun doute le plus grand site d’informations sur le poker. Il est disponible en plus de 15 langues et c’est globalement un tres bon site. Il y a des petites que j’apprécie moyennement, comme par exemple le fait que vous ne verrez jamais une news sur un site qui n’est pas partenaire de pokernews.
C’est ce qui leur permet de négocier en position de force mais c’est toujours limite pour une site d’informations.

L’article incriminé

Utilisons un mot très fort mais si c’est sans doute un peu exagéré. L’article en question s’appelle en français : Législation USA – Barry Greenstein – Vers une légalisation du poker en ligne

Je dois avouer que j’ai rarement autant souri devant un article sur le poker qu’avec celui-ci. On y apprend en substance que Barry Greenstein avec quelques uns de ses estimés collègues, professionnels du poker sont allés expliquer au congrès américain la nécessité de légaliser de nouveau le poker en ligne. Au travers de Barry Greenstein nous aprenons donc que les membres du congrès américain ont tous été impressionnés par leur venue et qu’ils lui ont tous promis de voter pour la légalisation du jeu en ligne.

Que reste-t-il à dire? Merci Barry et tous tes amis professionnels du poker qui ont su toucher le coeur de vos respectables élus!

Conseils de poker

Première expérience de staking

Tout d’abord un petit rappel. Staker un joueur veut dire lui donner de l’argent en échance d’un pourcentage de ses gains. Ca se pratique beaucoup en tournoi, ou des joueurs prennent 5, 10% du buy-in d’un tournoi d’un joueur en échange du même % si ce joueur fait une perf au tournoi. Cela se pratique également pour le cash game.

Première étape, la selection ou l’opportunité
Je n’ai pas cherché activement quelqu’un à stacker. Mon boulot me fait cotoyer des joueurs de poker à longueur de journée et je suis tombé sur un étudiant qui avait du cashout ses gains pour payer ses dépenses diverses. Joueur gagnant largement en NL100 avec 5BB/100 mains. Cette étape du choix en fonction du résultat du joueur est primordiale pour se donner les meilleures chance de réussite

Deuxième étape, le suivi… et pas mal de stress
J’ai donc passé $2.000 à ce joueur, car je sais que je peux facilement suivre ses résultats et que l’argent ne va pas s’envoler. Je dois avouer que les première journées sont un peu difficiles surtout quand il commence à perdre 3-4 caves. Je suis prêt à perdre cet argent, en espérant que ca n’arrive pas bien sûr…

Un petit point à ce jour
J’ai rapidement trouvé un 2ème et un 3ème joueur, en NL100 et en NL25. J’ai donc aujourd’hui 3 joueurs que je suis quotidiennement et je dois dire que c’est très sympa d’avoir comme ça des “poulains” à suivre et avoir un petit coup au coeur à chaque fois que je regarde leurs résultats. Mes deux joueurs de NL100 sont gagnants tandis que le joueur de NL25 est légèrement perdant.
J’en reparle dans deux mois quand j’aurais une vision un peu plus claire et du recul pour savoir si cet investissement sera à perte ou rentable… Une autre forme de gamble au poker. Plus risqué que la bourse?