Le lobbying des opérateurs auprès du congrès américains

Le lobbying des opérateurs auprès du congrès américains

C'est le très sérieux journal anglais "Telegraph" qui révèle que quelques uns des principaux opérateurs ont déjà dépensé plus de $5 millions dans le but d'obtenir la légalisation du jeu en ligne aux Etats-Unis.

Le lobbying

Activité toujours un peu mystérieuse, le lobbying consiste à promouvoir les intérêts d'un secteur particulier par un petit groupe de personne auprès du congrès américain.

Dans l'histoire du lobbying la frontière fut souvent mince avec la corruption et ces groupes de pressions opèrent de manière toujours très opaque.

Depuis quelques années, les lobbyistes doivent être enregistrés et déclarés tout comme leurs dépenses.

Pour en savoir plus sur le sujet, voir la page wikipedia sur le lobbying.

Pokerstars, Partygaming en tête

Selon les estimations du journal ce sont ainsi $5,23 millions qui ont été dépensés par quelques uns des plus grands opérateurs comme Pokerstars, Partygaming, Sportingbet… pour favoriser leurs intérêts et obtenir la légalisation du jeu en ligne.

Pokerstars y a bien évidemment un intérêt tout particulier, lui qui réalise plus de 40% de son chiffre grâce aux joueurs de poker américains.

Partygaming qui avait accepté de payer une amende importante espère quant à elle pouvoir réopérer sur le marché.

Leur but est bien évidemment d'obtenir une ouverture du marché qui soit également ouverte aux opérateurs non américains.



Quant à savoir leur efficacité, elle restera à déterminer dans les prochains mois… Mais les lobbyistes sont souvent reconnus comme l'une des principales forces législatives.

Rédigé à 22:00 dans La législation poker dans le monde | Lien permanent