Les bots vont-ils tuer le poker en ligne?

Les bots vont-ils tuer le poker en ligne?


Alors que Polaris II vient de battre une sélection de joueurs de stoxpoker.com on peut se demander si les ordinateurs ne sont pas le futur du poker en ligne et risquent de tuer la compétition?

Les bots dans le poker

Quelques uns des meilleurs programmeurs du monde travaillent depuis plusieurs années sur une intelligence artificielle permettant de jouer au poker.

En effet, si le principe était relativement simple à résoudre aux échecs la problématique est tout autre au poker. Comme tous les joueurs, l’ordinateur ne dispose que d’informations incomplète avec lequel il doit composer pour établir sa stratégie. On peut alors comprendre le défi que cela représente en terme d’intelligence à programmer pour un ordinateur. Une analogie serait d’imaginer si un ordinateur doit prendre la décision de passer au feu orange.

Pourtant, quand la 2ème version de Polaris a battu un  groupe de joueurs professionnels, plusieurs voix se sont élevées pour annoncer la mort prochaine du poker en ligne. Mais ils semblent avoir oublié 2 points.

Un avenir encore serein pour le poker en ligne

Et c’est Dr Darse Billings, l’un des créateurs de Polaris qui le premier s’est élevé pour protester contre cette panique ambiante.

En effet, Polaris II est programmé pour jouer en Limit Hold’em et en Head’s up, c’est à dire face à un seul adversaire. Comme nous le rappelions dans un précédent article cette variante est loin d’être la plus populaire et présente l’avantage certain pour un ordinateur d’être la plus mathématique. Comment l’ordinateur s’adaptera face à 5 joueurs au style complètement différent?

Enfin, tous les grands acteurs du poker en ligne luttent activement contre toute forme de triche. Dans les termes et conditions acceptées par les joueurs, il est précisé que chaque logiciel peut rechercher des programmes malveillants sur l’ordinateur. De plus, le style de jeu d’un bot, pour peu que le site s’en donne les moyens n’est pas difficile à repérer.

Cela devrait donc hater encore la concentration du secteur qui aura besoin de 3 ou 4 grands acteurs majeurs prêts à agir en conséquence contre cette triche.

Rédigé à 02:00 dans Le poker en ligne | Lien permanent