La fréquentation des salles de poker en ligne

La fréquentation des salles de poker en ligne


Revue des salles de poker en ligne

Certains sites sont spécialisés dans la récupération de données sur
le nombre de joueurs fréquentant les principales salles de poker en
ligne. Outre la possibilité de connaitre les leaders du marché cela
permet de connaitre l’évolution de celles-ci. Avant de s’intéresser
plus avant au détail il faut signaler que la tendance générale est à la
progression des fréquentations quelle que soit la salle de poker
considérée. On dépasse en pointe les 100.000 joueurs de cash game en
simultanée et en moyenne 53.000 joueurs s’affrontent sur Internet en
simulatné.

Un leader incontesté: Pokerstars

Tout d’abord il faut souligner la force de Pokerstars qui regroupe
un peu de 25% de l’ensemble des joueurs de cash game de la planète!
Avec un rake de $3.000.000 (tout compris, cash game + tournois) on
comprend un peu mieux la force de frappe du premier site de poker en
ligne. Pour le cash game les tables peuvent continuer de grandir
indéfiniment mais pour les tournois je m’interroge si cette taille
gigantesque ne risque pas de jouer en leur défaveur car il est très
difficile de trouver un tournoi sans plusieurs milliers de personnes.

Pokerstars :14200 joueurs de cash game connectés en moyenne sur les 7 derniers jours

Un groupe de poursuivants

Derrière cet impressionnant leadership on retrouve les deux salles bien connus, Full Tilt Poker et Party Poker
qui à elles deux n’arrivent plus à égaler Pokerstars. Party Poker n’a
jamais retrouvé son leadership depuis son refus d’accepter les joueurs
U.S. En embuscade le réseau Ipoker les talonne et vient de
temps en temps contester leur leadership en nombre de joueurs maximals.
Ongame a récemment pris de l’importance et n’est plus qu’à un pas de ce
groupe de 3 concurrents. Enfin pour fermer la marche, on peut retrouver
Everest Poker et le réseau absolute Poker + ultimateBet qui se situe
juste un cran en dessous.

Le nombre de joueurs de cash game connectés en moyenne sur les 7 derniers jours est donc :

Full Tilt Poker : 6800

Party Poker : 5600

Ipoker Network: 5400

Ongame Network : 4750

Everest Poker : 3100

Absolute Poker + Ultimatebet : 2940

Les nombreux challengers

Ces derniers chiffres m’ont personnellement révélé des surprises comme par exemple la place du réseau microgaming avec Unibet et Ladbrokes qui sont loin derrière le groupe de tête.

On peut signaler également la faiblesse du réseau B2B, et enfin parmi les salles qui devraient disparaitre rapidement World Poker exchange

IPN (Boss Media) : 1899

Svenska Spel (salle de poker de l’état suédois) : 1400

Bodog: 1320

Microgaming Network : 1080

PacificPoker : 1020

CakePoker Network : 940

Crytologic Network : 660

24hNetwork (B2B): 640

Betfair Poker : 580

PKR: 560

Merge Gaming Network  : 305

Action Poker Network : 99

Everleaf Gaming Network: 92

World Poker Exchange : 63

Pour les salles de poker en stand alone comme Pacificpoker ou PKR ou bien encore Svenska Spel,
ce sont des chiffres tout à fait corrects. En revanche quand pour les
networks ces chiffres sont à diviser entre de multiples compétiteurs on
peut s’inquiéter pour eux et leur santé financière.

A noter que l’industrie a récemment battu plusieurs records: nombre
de joueurs en simultané pour la première fois à plus de 100.000, plus
de 25.000 joueurs de cash game pour le seul Pokerstars, + de 10000
joueurs en simultané pour les 5 principaux réseaux… Tout va bien pour
le poker en ligne

Rappel

Si vous ne retrouvez pas certains grands noms du poker comme Titan
Poker ou Winamax c’est parce que ceux-ci font partie d’un réseau, en
l’occurence Ipoker pour le premier et Ongame pour le second

Mon avis

Le secteur du poker en ligne répond aux mêmes standards que n’importe quel autre secteur en phase de maturation avec un leader surpuissant, 3 ou 4 challengers. Ce premier groupe représente 80% des parts de marché et le groupe de suiveurs se partagent les miettes. Cela confirme donc que dans les prochains mois et années on devrait assister à une concentration de plus en plus importante du secteur.

Je tiens d’ailleurs à souligner la faiblesse de deux réseaux, B2B dont j’ai déjà parlé dans ce blog et Microgaming dont je pensais que la force de frappe était plus importante. Ce seront les deux prochains rachats d’importance.

Rédigé à 01:00 dans Le poker en ligne | Lien permanent