Ben Lamb joueur de l’année aux WSOP 2011

Ben Lamb joueur de l’année aux WSOP 2011

Ben lamb Je m'avance un peu, même avant la tenue des WSOPE et je prédis que Ben Lamb conservera son titre de joueur de l'année 2011 aux WSOPE/WSOP. Retour sur un parcours exceptionnel.

Ben Lamb survole les WSOP 2011

Quand j'écris un article sur les WSOP, tournoi après tournoi, il faut parfois reconnaitre que j'ai l'impression de faire de l'abattage. Des inconnus remportant un nouveau bracelet dont on entendra plus jamais parler, des bad beats qui se ressemblent d'un tournoi à l'autre… Et puis apparait de temps en temps un ovni. Outre les pro qui font régulièrement parler d'eux, on entend tout à coup parler d'un joueur tournoi après tournoi.



En 2011 ce fut l'année de Ben Lamb aux WSOP réussissant un parcours rappelant celui de Michael Mizrachi l'année précédente.

Jugez plutôt:

– Le 17 juin 2011 il termine 2ème d'un $3,000 Pot Limit Omaha sur 685 participants et s'adjuge $259,918.

– Le 24 juin 2011, il remporte le $10,000 Pot Limit Omaha Championship devant 360 adversaire et gagne $814,436.

– Le 27 juin 2011, il termine 12ème du $10,000 No Limit Hold'em Short Handed Championship avec 474 joueurs pour $56,140.

– Le 6 juillet, il termine 8ème du $50,000 Player Championship avec 128 participants pour $201,338.



Le parcours est déjà absolument remarquable. Mais Ben Lamb décide de ne pas s'arrêter là et alors que 6,865 joueurs sont inscrits, il réussit l'exploit incroyable de se glisser jusqu'à la table finale.



Il devait alors combler 60 points de retard sur Phil Hellmuth, ce qui est fait grâce à ce nouvel exploit. Il a en effet au minimum 100 points et cela peut aller jusqu'à 500 en terminant 1er du tournoi.

Outre l'aspect mathématique, je crois que Ben Lamb a en ce moment une telle confiance en lui qu'il pourrait réussir de nouvelles performances dans les WSOPE. En effet, si je ne crois pas aux cycles de chance, les joueurs ont des périodes de confiance absolue. Quand tout vous réussi comment ne pas se fier à ses reads, comment ne pas être un peu plus agressif… Un joueur en confiance vaut tous les good run.





Rédigé à 04:00 dans Les grands joueurs | Lien permanent